.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une nuit de folie ( PV Delphine Sutton )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I am
Noléne Wattford

avatar

æ Tit' nouveau

æ Textos envoyés : 16
æ Arrivé(e) en ville le : 27/02/2013
æ Métier : Interne en medecine

MessageSujet: Une nuit de folie ( PV Delphine Sutton )    Dim 10 Mar - 0:56

Une journée non stop de garde à l’hôpital, une journée de 24h à ce déplace à droite et à gauche au urgence. Certaines urgence sont plus grave que d’autre et demande beaucoup d’énergie, mais la 24h non stop c’est trop moi, j’ai besoin de dormir un peu. Quand les internes enchaine des heures de garde aussi intense ils peuvent allaient dormir dans un endroit petit mais avec le nécessaire pour passer quelques heures de sommeil. J’étais là assise sur une chaise au comptoir a remplir une ordonnance pour un petit garçon qui avait été admis parce qu’il avait tomber de son lit superposer et et qu’il c’était cogner la tête contre le sol. La radio montrer rien de grave juste qu’il allait avoir une sacrée bosse sur la tête. Je lui prescris quand même de l’ibuprofène contre les maux de tête et si cela persiste et bien revenir au urgence. Je donna ce papier à la maman et lui fit un grand sourire avant de lui dire qu’elle pouvait rentrer sans crainte chez elle et ébouriffa les cheveux du petit, espérons ne plus le revoir ce petit gars.

Je me tenais la tête avec une main pour m’empêcher de m’endormir tout était calme à présent. Un de mes supérieures vint me voir. « Mlle Wattford je viens de finir mon service vous êtes au commande jusqu’à ce que celui qui prend la relève arrive » J’hocha la tête affirmativement et attendit qu’il parte pour soupirer de désespoir. Je suis trop fatigué sérieux j’ai juste envie de dormir. Déjà que j’ai moi je ne dors pas à cause de mes voisins et des jeunes drogué qui loge dans l’entrée du bâtiment. Ma « merveilleuse » maman qui ne fait que se piquer le bras pour être dans un état second, et quand elle est cligne elle me fait des tas de reproche mais c’est ma mère et je ne peux pas la laisser même si elle ne m’aime et qu’elle ne m’a jamais aimer moi je l’aime quand même et j’ai assez d’amour pour nous deux. J’étais à bout de force j’en aurais même pleurer tellement j’ai envie de fermer l’œil. Tant pis j’y vais même pour une heure ça me fera du bien et puis le chef du service peut comprendre quand même, ça fait 24 heures que je bosse avec seulement une heure de pause. Je prévins les infirmières que je partais me reposer et au moindre problème qu’il fallait simplement me bipper.

Je partis dans la pièce situé non loin des urgences, une pièce pas très grande, avec deux matelas a l’intérieure, deux tables de chevet avec deux lampes une rouge et une bleu. Je pris n’importe quel matelas et m’y installa a peine fermer les yeux que le sommeil me gagna. Deux heures c’est écoulé avant que mon bipeur ne sonne réveiller je me leva d’un bon moins fatigué que plus tôt, deux heures pour moi c’est assez, chez moi je dors à peine de peur que ma mère ne fasse une overdose dans son lit, je guette chaque instant. Je remis ma veste blanche avec mon badge et mon nom écrit dessus Noléne Wattford interne. Je marcha d’un pas rapide jusqu’à la salle de déchoquage et demande très vite un résumer de notre jeune patient. Hé oui car ici ce ne sont que des enfants le principe de la pédiatrie. L’infirmière me donna le dossier en m’expliquant 

Infirmière : « Jeune garçon de 12 ans victime d’un accident de voiture, il était avec sa famille le petit garçon a de multiples fractures assez grave pour certaines d’entre elles. Des morceaux de verres se sont logés dans le bras l’abdomen et un au niveau du cœur. Sa tension est très basse 8.12 et pulsation a 42. »

Je m’avança vers le jeune garçon et regarda ses blessures, c’est pas beau à voir surtout sur un aussi petit corps frêle et fragile. Il a la vie devant lui ce bonhomme et je vais tout faire avec l’aide de mes collègue pour le sortir de cette galère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I am
Delphine A. Sutton

avatar

æ Tit' nouveau

æ Textos envoyés : 44
æ Arrivé(e) en ville le : 10/02/2013
æ Bougies sur le gateaux ? : 23
æ Toi toi mon toit ! : Chez mon tit papounet pourquoi ?
æ Métier : Etudiante en médecine

Your life
Côté coeur ♥: Noboby :(
Relation:

MessageSujet: Re: Une nuit de folie ( PV Delphine Sutton )    Dim 10 Mar - 5:39

Encore une journée de garde non stop. Delphine commençait à avoir l'habitude à vrai dire, ça à été comme ça toute la semaine pour elle. Pourquoi ? Des paris débiles avec d'autres internes qui se croyaient plus intelligent qu'elle en se mesurant à elle. Pour eux c'était pas possible qu'une jeune adolescente de 19 ans soit étudiante de troisième année en médecine mais pourtant c'était bien le cas et intellectuellement, elle dépassait largement les autres internes qui passaient leurs temps à se moquer d'elle et à lancer des gages et des pari. cette semaine elle devait tenir le plus longtemps sans faire de pause. Elle a souvent vécue sans beaucoup dormir et son organisme s'y est habituer. Elle a dû dormir pas plus de 10 heures durant toute la semaine sans exagéré bien sur mais la semaine était loin d'être fini. Aujourd'hui était une journée particulièrement difficile. Valsé entre les patients et ses propres rendez vous médicaux pour son état de santé n'était pas simple du tout à vrai dire. Sa réunion ne se passa pas très très bien à vrai dire. Après mainte URM et prise de sang, ils en sont venu à la conclusion que la vie de Delphine était maintenant compte et qu'il lui fallait un coeur au plus vite. La jeune femme vu anéantie mais ne s'arreta pas de travailler pour autant. Elle dut se farcir des parens tête de mules et pot de colle durant certaines consultations et elle avait horreur de ça.

1h du matin, 2h45 du matin, 4h19 du matin.. Pas un chat, tout est calme. Peut de jeunes internes étaient encore réveillée. Les mecs eux dormait comme des masses ce qui fit bien rire Delphine d'ailleurs. La jeune brune, toujours vétue de sa blousse blanche d'interne, commença à faire une première ronde pour vérifier que tout allait bien. Elle rentrait dans chaque chambre, vérifiait le traitement, les pulsations cardiaques, la tension et ceux-ci à chaque jeune patient du service de pédiatrie. La ou elle prenait vraiment le plus de temps c'était pour les plus jeunes enfants mais après une bonne grosse heure de ronde, tout allait pour le mieux et elle alla le dire à sa supérieure. Elle avança sagement, les dossiers médicaux de chaques patient dans la main et vit sa supérieure parler avec une interne, elle semblait avoir fini son service alors elle ne s'approcha pas et alla ranger les dossiers à leur place silencieusement, gardant quand même deux ou trois dossiers : ceux qu'elle n'avait pas eut le temps de feuilleté. Les autres elle les connaissait déjà sur le bout des doigts, pas la peine de tout relire depuis le début non plus. Pas un bruit dans l'hopital a part le bruit des machines évidemment. Tout est calme à cet heure là. Delphine garda son nez dans les dossiers qu'elle alla ranger un quart d'heure plus tard. Elle les avait mémoriser et n'en avait plus besoin mais bon pour pas se montrer imcompétente, elle prend souvent les dossiers avec elle lors de certaines visites mais ne les ouvre jamais.

Le jour se leva doucement et les rayons du soleil se frayaient un chemins à travers les portes vitrées et les fenetres. Une interne se leva prévenant qu'elle alla se reposer et qu'il fallait la prévenir si il y avait un probleme. Delphine la regarda partir. Elle la connaissait bien mais bon elle avait très bien compri qu'il ne fallait pas confondre vie profesionnel et vie privé. Elle resta donc assis de longues minutes avant d'aller refaire une ronde car à cette heures certains patients seraient déjà réveillé. Pendant qu'elle était en train de changer la perfusion d'un jeune patient de 8 ans atteint de sclérose en plaque, un jeune garçon de 12 ans venait d'arrivé au urgence suite à un accident de voiture. Le bipper de Delphine ne tarda pas de sonner, elle borda le patient avant de partir et se rendre dans la salle ou se trouvait le jeune patient. Elle écouta silencieusement les explications du cas donné par l'infirmière. Elle entra avant la jeune interne qui avait le dossier du patient en main. Elle regarda Noléne :

Puis-je prendre connaissance du dossier s'il vous plait ?

Elle tendit la main pour prendre le dossier et commença à le feuilleté pendant que l'autre interne s'approcha du jeune garçon qui il est vrai n'était pas beau à voir. Après deux minutes de lecture, elle pris connaissance du dossier. Elle le posa sur le bord du lit regarda Noléne en commençant à retirer les attache du jeune garçon pour pouvoir le déplacer sur le lit et non le laisser sur le brancard.

Le dossier est fort incomplet, nous ne savons pas si ce jeune garçon est allergique à certains antidouleur et anestésient... Il faudrait interroger un des parents si ils sont en état de nous dire quelque chose.

Les liens du petits garçon était maintenant retirer et il ne manquait plus qu'a le déplacer sur le lit. Elle attendit que Noléne est demander à un autre interne de se renseigner au près des parents pour avoir les informations manquantes. Noléne se plaça de l'autre côté, prête à déplacer le petit sans lui faire de mal.

A trois on soulève...1...2...et 3

Elles soulevèrent le petit garçon doucement et l'allongea sur le lit. Ainsi les blessures était beaucoup plus visible. Delphine s'inquieta tout de suite voyant le bout de verre au niveau du coeur de l'enfant, elle en devient même légèrement pâle. Mais Delphine attendait la réponse de l'autre interne étant partie demander les infos manquantes avant de demander à ce qu'on transfert se petit au bloc. Mais le temps presse, il fallait faire vite, très vite même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I am
Noléne Wattford

avatar

æ Tit' nouveau

æ Textos envoyés : 16
æ Arrivé(e) en ville le : 27/02/2013
æ Métier : Interne en medecine

MessageSujet: Re: Une nuit de folie ( PV Delphine Sutton )    Dim 10 Mar - 15:05

Une autre interne veanit de nous rejoindre dans la salle de déchocage où le petit garçon était allongé insconcient. J'informa une infirmière de réserver un bloc car il faudra surement l'opérer pour les dégats que le morceau de verre aura causer à son coeur. Il se peut que ce petit ange de 12 ans ne survive pas malheureusement, le coeur est l'organe essentiellement à notre survie ça et notre cerveau qui nous permet tout mouvement et de permet à notre oxygéne de circuler. Je lui tendit le dossier du jeune garçon au prénom d'Evan, j'intercepta une infimière et lui demanda d'aller se renseigner auprès des parents si il était allergique à quelques chose. Elle y alla en courant pour revenir le plus vite possible. Le père était dans un piteu état mais la mère n'avait rien de bien grave juste ne jambes déboiter ainsi que l'épaule, elle put répondre à l'interne que son fils n'était pas allergique a aucun médicament heureusement. Il fallait bouger le petit Evan sans trop lui bouger ses menbres je me plaça à sa gauche et Delphine l'interne de service qui bosser avec moi à sa droite. Delphine est une jeune fille réservé je dirais mais c'est ça qui m'a plut chez elle, elle est doté d'une intelligente extraordinaire elle n'as que 19 ans et elle est déjà au même niveau que moi. L'interne rentra dans la salle d'examen en nous annonçant qu'il n'était allergique à rien. Je pris une grande bouffé d'air et mis des gants en latex taille 3 je ne pouvais pas enlever les morceaux de verre de peur qu'il nous fasse un arrêt.

Tout le monde était en panique, il n'y avait aucun chef de service, si je me plante je risque la vie du petit mais si je ne fais rien et qu'il meurt parce qu'il n'a reçu aucun soin de suite je me fais viré et il mourra aussi. Je réfléchissa que quelques secondes, il fallait d'abord le brancher avec un appareil pour surveiller ses constences cardiaque. Je lui plaça quatres patchs reliée à des fils rouge et bleu eux même reliée à une machine qui surveille la tension, le rythme cardiaque et l'oxygéne. J'ne palça un en dessous de son sein gauche, un au niveau du sternum et les deux autres sur le haut de la poitrine gauche. Comme ça nous avonc en temps et en heure ses constence, on peutmeêm s'aperçevoir que son rythme cardiaque diminue il est à 38 désormais et ça tension a 7.3. Tout le monde s'activa devant lui, on essayer de le sauver "il est trop jeune pour quitter ce monde ce gosse me dis-je" Quand il est arrivé il était perfuser avec de la morfine et il fallait à tout pris lui enlever ce morceau de verre au coeur. Pour ça il faut l'opérer je ne peux pas l'enlever comme ça en tirant dessus sinon il nous fera un arrêt. Je regarda Delphine pour voir ce qu'elle faisait et aussi lui demander que faire ?

- Delphine ecoute moi !! soit on attend le chef pour qu'il opére mais il faut encore attendre ou alors on l'emmenne et on l'opére toute les deux ?

J'étais là a attendre sa descison, une descision qui pourrait être lourde de conséquence, si on commet une seule faute il meurt et là je m'en voudrais toute ma vie et plus encore. Son coeur commençait à ralentir o allait le perdre si on ne faisait rien pour lui enlever cette gêne dans la poitrine cette chose qui empêche son coeur battre normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I am
Delphine A. Sutton

avatar

æ Tit' nouveau

æ Textos envoyés : 44
æ Arrivé(e) en ville le : 10/02/2013
æ Bougies sur le gateaux ? : 23
æ Toi toi mon toit ! : Chez mon tit papounet pourquoi ?
æ Métier : Etudiante en médecine

Your life
Côté coeur ♥: Noboby :(
Relation:

MessageSujet: Re: Une nuit de folie ( PV Delphine Sutton )    Dim 10 Mar - 20:24

De plus en plus de gens pénètrèrent dans la salle pour essayer de sauver la vie de cet enfant. Delphine les regarda médusé : comme si il allait réussir à faire quelques chose comme ça sérieux, ils étaient bien trop nombreux et on ne pouvait limite plus circuler dans la pièce tellement il y avait d'infirmière et d'interne. Cela ne pouvait pas continuer ainsi, c'est pas possible. Elle regarda en direction de la porte d'entrée. Il fallait faire vite et c'est pas avec tout ce moment qu'on arrivera à quelque chose. Non mais on dirait un troupeau de mouton là c'est exagéré quoi. Des rires commençaient à s'élever en direction de la porte de la chambre. C'était les garçon qui s'amusaient à lancer des défis et surtout se moquer d'elle à longueur de temps. Elle ne dit rien pendant quelques minutes pensive, imaginant dans sa tête tout ce qu'elle devait faire. Quand elle ouvrit les yeux, un des garçon rigolaient toujours alors que les autres étaient partit voirs leurs patient. Delphine le regarda en haussant le ton pour ainsi que le surplus d'infirmiers, infirmières et interne entendent également.

Et toi la bas ? Oui toi, le seul qui rigole de la situation ! Fait sortir se troupeau de mouton d'ici, c'est pas comme ça qu'on arrivera à sauver la vie de ce jeune garçon.

Delphine se rapprocha du jeune patient. Son état empirait et c'était vraiment pas bon, si on faisait rien il allait nous claquer entre les doigts c'est sur et certains. Delphine regarda Noléne placés les patchs puis sont regard se posa sur l'écran. Minutes après minutes sa tension chutait mais le pire c'est surtout son rythme cardiaque qui chuttait, et en pas qu'un peu. Delphine ferma les yeux quelques millième de secondes et se mit à parler presque toute seule et de manière très rapide, comme si elle lisait ce qu'elle voyait dans sa tête à vrai dire.

Suivant la quantité de sang perdu et la localisation du saignement, une hémorragie entraîne une perte de globules rouges pouvant entraîner une anémie (diminution de la concentration en hémoglobine dans le sang) Cette anémie va, selon son degré, entraîner une diminution de l’oxygénation des tissus. Mais elle peut entrainer aussi une baisse de la pression artérielle pouvant aller jusqu’au collapsus avec diminution de la perfusion d’organes vitaux... Cause traumatique : Les hémorragies peuvent aussi être causées par un coup, un choc, une chute, ou peuvent résulter de l’arrachement d’un organe par décélération brutale lors d’un accident de la route ; ce sont en général des hémorragies internes ou extériorisées...

Elle aurait put continuer longtemps ainsi mais la voix de Noléne la fit revenir au monde présent. Attendre, mais elle est pas bien, les chef de services ne seraient pas la à temps. Il fallait l'opérer maintenant ce petit garçon si on voulait maximiser ces chanse ce vivre. Si on attendait, l'hémorragie lui serait fatale c'est clair. Elle s'appretait à lui répondre quand elle remarqua dans le regard de Noléne qu'elle ne savait pas trop quoi faire à vrai dire. Delphine savait que leur supérieur lui avait demander d'être responsable du services en son absence et elle voyait bien que c'était très stressant pour Noléne. Elle eut envie de la serrer dans ses bras, lui dire que tout va bien se passer mais elle ne pouvait pas faire ça ici, pas au travail.

On ne peut pas attendre Noléne, c'est pas possible.. Si on attend il mourra bien avant que les chef de services arrive. Ne t'en fait pas, va prévenir le bloc qu'on arrive et demande à deux ou trois infirmière de venir avec nous, et pas plus : il faut pas qu'il y est trop de monde sinon on s'en sortira pas.

Elle commença à pousser le lit du jeune garçon jusque dans le couloir et se dirigea vers l'ascenseur pour se rendre au bloc. La tension du jeune garçon diminuait encore et son rythme cardiaque également. une fois au bloc, les infirmières installa le petit sur le lit d'opération sans lui faire de mal et lui injecta un anti douleur pour le préparer à l'opération. Celui-ci était toujours inconscient.

Delphine alla enfiler sa blousse et tout le matériel nécéssaire pour opérer. elle avait quand même la boule au ventre et les infirmières avaient peur. Une gamine de 19 ans qui va opérer, c'est du délire ! Pourtant c'est la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I am
Noléne Wattford

avatar

æ Tit' nouveau

æ Textos envoyés : 16
æ Arrivé(e) en ville le : 27/02/2013
æ Métier : Interne en medecine

MessageSujet: Re: Une nuit de folie ( PV Delphine Sutton )    Ven 15 Mar - 17:33

On ne peut pas attendre Noléne, c'est pas possible.. Si on attend il mourra bien avant que les chef de services arrive. Ne t'en fait pas, va prévenir le bloc qu'on arrive et demande à deux ou trois infirmière de venir avec nous, et pas plus : il faut pas qu'il y est trop de monde sinon on s'en sortira pas.

J’hésita un instant mais fini par accepter, il fallait agir au plus vite et on ne pouvait plus attendre encore 5 minutes. J’intercepta une infirmière et fit signe a deux autres de nous suivre. Je débloqua les freins qui empêcher au lit de bouger et nous courûmes vers l’ascenseur et monta à l’intérieur. Je pris mon téléphone de service, heureusement que dans cet ascenseur le réseau passe, et prévint le boc que nous arrivions avec « un jeune garçon qui a subi un accident de voiture, il a plusieurs blessures, un morceau de verre est logé dans l’abdomen et un autre au cœur, préparer la salle nous sommes la dans 2 minutes. » Je raccrocha aussitôt, les portes de l’ascenseur venait de s’ouvrir et on sorti comme on est venu en courant. On laissa le relai aux infirmières, moi et Delphine on entrâmes dans l’espace pour se stériliser les mains juste à côté. On se les lava pendant trois minutes les mains et les avant bras, une infirmière nous aida à nous enfiler une blouse verte et un masque pour nous masquer la bouche et nous empêcher de mettre des microbes dans la plaies. On se plaça chacune à notre place, je regarda Delphine dans les yeux.

- Tu es prête ?

J’enleva le bout de verre au niveau de l’abdomen et Delphine se charge de celui du cœur. Le sang se mit à giclait et le stoppa en colmatant avec mon doigt à l’intérieur de la plaie. Je demanda à une infirmière un scalpel pour incisé juste à côté pour voir un peu mieux l’étendu des dégâts. Le morceau de verre a perforer le foie il faisait une hémorragie alors que Delphine attaqua le cœur la machine se mit à sonner, il faisait un arrêt cardiaque. Tout le monde se regarda et était déjà en position pour faire un massage cardiaque mais les stoppa net.

- Attendez on ne peut pas, il est entrain de faire une hémorragie si on utilise le défibrillateur le sang s’accentuera et il en perdra encore plus qu’il ne n’en a déjà perdu.. Laissez moi stopper ça j’en ai pour une minute dès les points de suture fait vous lui injecter de l’adrénaline directement au cœur. C’est un procédé dangereux certes mais efficace.

Dès ces paroles dites, je baissa ma tête vers la plaie a l’abdomen tout le monde attendait mon signal pour injecter le produit et refaire partir le cœur.. Je sais que c’est risquer, son cœur ne peut peut-être pas se remettre a battre ou alors après tant de temps sans oxygène avoir des lésions cérébrale…Je venais de colmater la perforations et mis 57 secondes pour refermer cette plaie j’avais encore l’incision de l’ouverture à refermer mais ça sa peut encore attendre un peu. Je fis un signe de tête a Delphine pour qu’elle injecte se produit, j’alla prendre un défibrillateur pas comme ceux que l’on connais celui-ci est comme deux spatules avec eux on presse le cœur et on y décharge un choc électrique directement au cœur sans passer par la cage thoracique. Son cœur reparti au bout de trois décharge et deux injections d’adrénaline. J’alla refermer l’incision que j’avais faite au niveau du foie et retourna vers Delphine pour l’aider.

- De l’aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I am
“ Contenu sponsorisé ”





MessageSujet: Re: Une nuit de folie ( PV Delphine Sutton )    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit de folie ( PV Delphine Sutton )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit de folie avec God' & cie !
» [Lac Simizu] Une nuit de folie ! (Pv : Shôna Freya]
» Nuit de folie entre copines! (Céleste Di Marzio)
» Nuit de folie ! (PV Léo D. Williams) [HOT !]
» C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous - Nuit Apocalyptique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Tree Hill  :: City of Tree Hill :: L'hopital :: Les urgences-